LES ARTISTES

RENATA DUARTE et ALINE SYLBERAJCH

Renata Duarte  débute ses études musicales à la Fondation Municipale d'Arts de Montenegro, au Brésil, où elle étudie le piano, la flûte traversière et la flûte à bec. À l'âge de 10 ans, elle est soliste avec l'Orchestre de Jeunes de la Fundarte avec laquelle elle fait des nombreux concerts à Minas Gerais et à Rio Grande do Sul. A partir de 1994 elle participe à divers stages et masters classes avec des flûtistes brésiliens comme Ricardo Kanji et européens comme Pierre Hamon, Pierre Boragno et Hans Joachin Fuss.
Elle poursuit ses études à la Faculté de Musique de Porto Alegre avant de partir de son pays en 2002 pour se perfectionner en Europe. Elle est alors admise dans la classe de Pedro Memesldorff à l'Escola Superior de Musica de Catalunya à Barcelone et dans la classe de Pierre Hamon au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon. Renata suit des masters classes avec Michael Form, Dan Laurin et Pierre Boragno. Elle participe à des Séminaires de Musique Médiévale à l'Escola Superior de Musica de Catalunya dirigés par Pedro Memesldorff en 2003, 2005 et 2006.
Renata étudie parallèlement le hautbois baroque au CNSMD de Lyon avec Patrick Beaugiraud puis au Conservatoire Sweelinck d'Amsterdam avec Alfredo Bernardini.
En 2005 elle obtient le Diplôme d'État de professeur de musique dans la discipline instruments anciens. En 2006 elle obtient le Prix de Flûte à bec au Conservatoire National Supérieur de Musique et danse de Lyon. Elle se voit décerner une bourse de l'ADAMI pour l'acquisition de flûtes à bec. En 2009, elle obtient le Certificat d'Aptitude aux fonctions de professeur des écoles de musique controlées par l'Etat.
Renata se produit régulièrement  au sein de divers ensembles et orchestres au Brésil, en Argentine, en Italie, en Hollande, en Espagne et en France. Elle a joué sous la direction de Jean-Pierre Canihac, Giorgio Paronuzzi, Juan Manuel Quintana, et Alfredo Bernardini. Elle se produit en tant que soliste avec l'orchestre Sesi/Fundarde.
Renata enseigne la flûte à bec et le hautbois baroque au Conservatoire à Rayonnement Régional de Strasbourg.

Aline Zylberajch

Le parcours musical d'Aline Zylberajch est nourri depuis de nombreuses années par sa passion pour la diversité des paysages sonores des claviers anciens, par la fréquentation de la musique vocale - l'opéra, la cantate, le Lied - dont elle s'attache à découvrir les résonances dans l'écriture pour le clavier, et son goût pour l'enseignement. Diplômée du CNSMD de Paris et du New England Conservatory de Boston, elle a exploré, en soliste et avec de nombreux partenaires de musique de chambre, des répertoires très divers, tant au clavecin qu'au pianoforte: elle propose volontiers, aux côtés d'œuvres majeures, la découverte de compositeurs injustement  méconnus. Ses enregistrements discographiques ont été favorablement accueillis (Diapason d'or, 10 de Répertoire, Choc du Monde de la Musique, Recommandé par Classica, Gramophone, Early Music Review...)  Longtemps professeur de clavecin au conservatoire puis à la Haute École des arts du Rhin à Strasbourg, elle est actuellement professeur au département de pédagogie du CNSMD de Paris,et est fréquemment sollicitée pour des cours d'interprétation. (Allemagne, Australie, Autriche, Espagne,Japon, Mexique, Pologne, République tchèque, USA.)

LE TRIO BADOUR

CLAIRE BAGOT et PHILIBERT PERRINE

Claire Bagot découvre la musique au Conservatoire à Rayonnement Régional de Strasbourg où elle étudie le hautbois auprès de Sébastien Giot. Elle poursuit ses études à Paris, au CRR d’abord, avec Jean-Claude Jaboulay puis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Jacques Tys, David Walter et Frédéric Tardy. En 2012, elle participe au programme d’échange ERASMUS pour suivre l’enseignement de Dominik Wollenweber à la Hochschule für Musik Hanns Eisler de Berlin. Ses études au CNSMDP s’achèvent en 2015 avec un Master mention Très Bien.

Très tôt elle se passionne pour l’orchestre et multiplie les expériences au sein d’orchestres de jeunes. Elle parcourt l’Europe avec l’orchestre Français des Jeunes et le Gustav Mahler Jugendorchester et est dirigée par les plus grands chefs d’orchestre à l’orchestre du festival de Verbier (Esa-Pekka Salonen, Valery Guerguiev, Zubin Mehta, Christoph Eschenbach entre autres…).

Elle est régulièrement invitée à se produire au sein de formations prestigieuses en France telles que l’Orchestre National de France, l’Orchestre de l’Opéra de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg.

Lors de la saison 2016-2017 elle obtient le poste de hautbois co-solo à l’Orchestre Philharmonique de Hong Kong dirigé par Jaap Van Zweden. Cette expérience lui ouvre les portes à l’international et elle est dorénavant appelée fréquemment à jouer avec le Malaysian Philharmonic Orchestra (Malaisie), le Esbjerg Ensemble (Danemark) et le BBC National Orchestra of Wales (Royaume-Uni).

En septembre 2019, elle remporte le concours pour le poste de Hautbois Solo à l’Orchestre National de Lille.

Philibert Perrine intègre en 2011 le CNSM de Paris, dans la classe de Jacques Tys, David Walter et Frédéric Tardy.

Il participe à de nombreux festivals (Festival d’Aix-en-Provence, Yuri Bashmet Festival…) et concerts de musique de chambre, notamment avec l’Ensemble Ouranos, quintette à vent lauréat de nombreux prix. Il est invité à jouer avec des ensembles comme l’Opéra de Paris, l’Orchestre de Paris, l’Ensemble Intercontemporain, le Gustav Mahler Young Orchester dans des salles prestigieuses telles que le Concertgebouw d’Amsterdam, le Royal Albert Hall, le Salzburger Festspiele…

Lauréat de nombreux concours internationaux (Crusell, Sony Fondation, Muri…), il a l’occasion de jouer en soliste avec des orchestres tels que le Prague Chamber Orchestra, le Gunma Symphony Orchestra….
En 2015, il intègre l’Orchestre de l’Opéra de Paris en tant que hautbois co-soliste et est nommé Révélation classique de l’Adami 2016.

SERGE HAERRIG et LES HAUTBOIS DE METZ

Depuis plus de trente ans maintenant, les élèves des classes de hautbois et de basson du conservatoire de METZ se réunissent sous la direction de Serge Haerrig et d’André Sablon pour faire de la musique de chambre et donner des concerts.

                   Ils jouent sur tous les instruments de la famille des anches doubles: le hautbois, le hautbois d'amour, le cor anglais, le hautbois baryton, le basson et le contrebasson. Une contrebasse est  venue récemment rejoindre la formation.

                   Leur répertoire s'étend de la renaissance jusqu'à nos jours et explore tous les styles: classique, traditionnel, populaire, jazz, moderne, contemporain ... En tout, plus de trois cent œuvres au catalogue!

                   Les musiciens sollicitent régulièrement les compositeurs contemporains et de nombreuses créations contribuent à enrichir leur répertoire.

                   Deux années de suite, cet ensemble a participé au Festival du Printemps de Tunis. Il était présent au Festival Mondial des Orchestrades de Brive-la-Gaillarde, en France. Lors d'une tournée en Roumanie, les Hautbois de Metz ont donné des concerts à Bucarest, Timisoara et à Szentes en Hongrie. Ils étaient à Gap, lors de l'été 1996, dans les Vosges en 1998, à Belfort en 2001et à Neufbrisach en 2005. Ils ont fêté l'an 2000 par une tournée de quatre concerts au Québec. A trois occasions, ils ont participé au congrès de l'Association Française du Hautbois, à Nancy en 1998, à Angers en 1999 et à Metz en 2009. Ils ont participés en 2002 à Moselle en Harmonie. En petit ensemble, ils ont effectué une tournée de concerts à Tahiti en Février 2004.

                   Enfin, au mois de Juillet 1997, le jury du concours international de Bydgoszcz, en Pologne, a décerné à l'ensemble un premier prix de musique de chambre, accompagné du prix spécial du Ministère de la Culture pour la meilleure interprétation d'une œuvre Polonaise : "Mirabesque" de Wojciech WIDLAK. En 1999 ils étaient finalistes du concours des Jeunesses Musicales de France au cirque d'hiver à Paris.

                   Les Hautbois de METZ ont réalisé un enregistrement des meilleures pièces de leur répertoire. Y figurent des œuvres de W.A. MOZART, J. IBERT, D. ELLINGTON, G. HAENDEL, M. RAVEL, G. GERSHWIN . . . Ils figurent aussi sur un C.D. de l'association Française du Hautbois destiné aux "Bandes de Hautbois".

                   Les hautboïstes et bassonistes de Metz dirigent aussi la collection musicale "RESON'ANCHES", éditée chez Robert Martin, grâce à laquelle ils diffusent à l'attention d'autres formations d’anches doubles une sélection de leurs meilleurs arrangements ainsi que des créations de compositeurs contemporains.

  Serge HAERRIG débute le hautbois au conservatoire de Strasbourg, sa ville natale, à l’âge de dix ans, dans la classe de Pierre VENOT.

  Par la suite, il travaille successivement avec Michel BENET, hautbois solo à l’orchestre de Paris, puis dans la classe de Claude MAISONNEUVE, à Rueil Malmaison , où il obtient le premier prix de virtuosité.

  Titulaire du Certificat d’Aptitude à l’enseignement du hautbois, il est depuis 1985 professeur de hautbois au Conservatoire de Metz.

  Que ce soit en récital ou au sein de différentes formations orchestrales, de nombreuses tournées de concerts l’ont déjà mené en Ecosse, Colombie, Pérou, Brésil, Canada, Etats Unis…

  C’est toutefois à sa classe au conservatoire de Metz qu’il consacre la majeure partie de ses activités musicales.

  Le public lorrain a souvent pu entendre nombre de ses arrangements et transcriptions lors des fréquents concerts donnés par « Les hautbois de Metz ». Cet ensemble d’étudiants, placé sous sa direction artistique aborde un très vaste répertoire, s’étendant  de la musique de la renaissance à la période contemporaine. 

  Aussi dessinateur, Serge HAERRIG a réalisé en collaboration avec les éditions FUZEAU de nombreuses affiches et illustrations pour des ouvrages pédagogiques destinés à l’enseignement de la musique.

Il a organisé en 2009 à Metz le treizième congrès de l’Association Française du Hautbois.

                                                     

                                                                     Serge HAERRIG Professeur de hautbois au Conservatoire de Metz

LE TRIO PSY-QU'OSENT

CV du trio « PSY-qu’osent »
Constitué de Yves Cautrès, Stéphane et Pascal Morvan, le trio « PSY-qu’osent » s’est formé lors
d’une rencontre autour du facteur d’instruments « Musik Josef ». Ils mènent tous les trois une
triple carrière de professeurs, de musiciens d’orchestre et de chambristes.
Yves Cautrès, professeur au CRR de Clermont-Ferrand (63) joue avec l’orchestre d’Auvergne,
Stéphane Morvan, professeur au CRC de Vernon (27) est cor anglais solo de l’orchestre Les
Siècles et Pascal Morvan, enseignant au CRD de Grand et Petit-Couronne (76) joue également
dans l’orchestre Les Siècles.
Comme le nom l’indique, ce trio hautbois/cor anglais, n’hésite pas à sortir des sentiers battus
pour trouver un répertoire innovant, inattendu voire à tendance humouristique…

Psy 2

CHRISTIAN SCHMITT et ALESSANDRA GENTILE

Christian Schmitt étudie au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon et à la Musikhochschule de Karlsruhe. Il se perfectionne ensuite auprès de grands maîtres tels que Thomas Indermühle, Maurice Bourgue, Paul Dombrecht et Heinz Holliger. En 1992 il reçoit le premier Prix de la Fondation Européenne pour la Culture (Freiburg).

Hautbois-solo de l’Orchestre Symphonique de Bâle pendant 20 ans, il quitte cette position en 2012 pour se consacrer à la classe de la Staatliche Musikhochschule de Stuttgart où il a été nommé Professeur en 2008, succédant au Prof. Ingo Goritzki.

Tout en se produisant en soliste et en chambriste ces dernières années, il enregistre  pour la Schweizer Radio DRS, la Radio Suisse Romande,  la Bayerische Rundfunk, Radio France France-Musique, la Südwestfunk et le label Stradivarius.

 Il reste attentif à l’évolution de son instrument : il est le dédicataire de nombreuses œuvres de compositeurs très différents tels que les français Vincent Paulet et Laurent Riou, l’italien Jacopo Baboni Schilingi, les allemands Hans Tutschku et Dirk-Michaël Kirsch. Il forme un duo concertant avec la pianiste Alessandra Gentile.

Christian Schmitt est invité pour de nombreux récitals et master-classes en Europe (Allemagne, Espagne, France, Italie, Angleterre, Portugal, Croatie, Lettonie, Roumanie, Tchéquie…) et par des universités aux USA (Columbia–New-York, Austin-Texas, Detroit-Michigan), Corée du Sud (Séoul), Chine (Beijing, Shanghaï, Hong Kong), Sochi (Russie) et a siégé comme juré au Concours International Gillet-Fox à NewYork, Birmingham, Chicago et aux Concours Internationaux de Muri, de Petritoli, ainsi qu’au prestigieux Concours International de Musique de l’ARD à Munich.

 

Alessandra Gentile a essentiellement développé son paysage musical autour de la Musique de Chambre. Professeur de Musique de Chambre tout d’abord dans les Académie d’Etat de Cagliari et de Parme, elle enseigne actuellement à l’Académie  de Fermo  en Marches  et à la Musikhochschule de Stuttgart, ou elle réunit des étudiants de toutes nationalités dans ce répertoire qu’elle affectionne particulièrement. Fondatrice de l’Ensemble de Musique de Chambre “UmbraeSonorae”, membre du « Il gruppo di Roma » du « LuDiAl-Trio » et du « Saltara Trio », Alessandra Gentile se positionne aujourd’hui comme partenaire de nombreux grands musiciens : le pianiste allemand  Cord Garben avec lequel elle parcourt toute le répertoire pour piano 4-mains et pour 2-pianos, la violoniste Sonja Korkeala, la violoncelliste Jessica Kuhn, la mezzosoprano Laura Polverelli, les flutistes Michele Marasco, Luciano Tristaino, le clarinettiste Davide Bandieri et le hautboïste Christian Schmitt.  Elle se produit dans de nombreux festivals comme le « Todi Festival », le « I martedì di Villa Marigola » le « I concerti del Foro Italico» in Rom, «Iffeldorfer Meisterkonzerte», le «Festival Arturo Benedetti Michelangeli», le «Pietre che cantano»...

Originaire de Pérouse en Ombrie, diplômée du Conservatoire « F.Morlacchi » de cette même ville, elle a pu étudier avec grands noms du piano comme Annarosa Taddei, Muriel Chemin, György Sándor, Andrei Jasiński, Joaquín Achúcarro , Anatol Ugorski, Alexander Lonquich et Paul Badura-Skoda avant d’intégrer la Musikhochschule de Munich dans la classe de Gerhard Oppitz. En 1993 au terme de son « Meisterklassendiplôm » à Munich, elle devient l’assistante de son Maître Gerhard Oppitz et enseigne au sein de cette prestigieuse institution pendant 10 années, ce qui lui permet aujourd’hui d’être invitée à enseigner dans de grandes institutions pédagogiques allemandes.

En tant que pianiste-soliste, Alessandra Gentile a joué dans de grandes salles de concerts  européennes comme le « Prinzregententheater », le « Gärtnerplatztheater », la « Max-Joseph-Saal » de Munich, la Grande Salle du Casino de Berne, le « Komische Oper » de Berlin, la « Sala Martinu » de Prague, l’Auditorium du « Foro Italico » de Rome… accompagné en autres par le « Philharmonisches Orchester Bad Reichenhall », le « Philharmonisches Orchester der Stadt Regensburg» et par le “Münchner Symphoniker” …. sous la direction de Florian Ludwig, Kurt Rapf et Clemens Kühn…

En 1996, le compositeur Max Doehlemann lui dédie un Concerto pour Piano qu’elle exécute  en Première, création à Vienne, accompagnée par la « Wiener Sinfonietta ». Très intéressée par la création contemporaine,  Alessandra Gentile collabore intensément avec plusieurs compositeurs tels que Peter Wittrich, Rodion Schtschedrin, Fabrizio de Rossi Re, Luca Lombardi.

Elle enregistre pour la « Rai », la « Hessischer Rundfunk », la « Bayerischer Rundfunk », mais également pour les labels « DAD Records »,  « Rara Records », « Brillant Classic », «  Limen Music » et Stadivarius.

STEPHANE GOYEAU

Musicien éclectique,  Stéphane Goyeau privilégie la variété de son répertoire qui s’étend de la période baroque à la musique contemporaine. Il crée notamment La ronde des voleurs de feux(A. Ouzounoff), le Concerto avec Oud (H. El Masry), quil enregistre pour Radio-France.

Hautbois solo sur Opéra en plein airdepuis plusieurs saisons et jouant également les hautbois d'amour, cor anglais et hautbois baryton, il franchi les barrières entre classique et variété, participant à la comédie musicale Mozart Opéra Rock. Il est régulièrement sollicité dans les orchestres parisiens au poste de hautbois ou cor anglais solo.

Titulaire du Certificat dAptitude, Stéphane Goyeau est professeur au Conservatoire à Rayonnement Régional de Reims et au CMA Paris 18, prolongeant ainsi l'enseignement de Gilbert Flory. Il  créé en 2004 avec ses étudiants les concerts mis en espace Hautboiseries et bassonnades et donne en France et à l’étranger (Italie, Chine) concerts et Master Classes.

Ce concert est donné en mémoire de son premier professeur M. Philippe Pointreau.

Stéphane Goyeau joue les instruments F. Lorée.

Joseph DUTOUR

Joseph Dutour de Salvert a commencé le hautbois au CRR de NICE puis obtient son DEM en 2017 au CRR de Clermont-Ferrand. Il obtient un premier prix à l’unanimité au concours AFH 2019. Après un passage au CRR de Lyon, il rentre an CNSM de cette même ville en octobre 2020.
 

Nikhil Sharma

Nikhil Sharma a suivi parallèlement des études de hautbois et de violon depuis son plus jeune âge. Après de longues hésitations, il choisit de se consacrer entièrement au hautbois, et obtient son Diplôme d’Études Musicales au conservatoire de Grenoble. Il se perfectionne ensuite auprès d’Hélène Devilleneuve au Pole supérieur d’Aubervilliers, et de Nora Cismondi au CRR de Paris, avant d’intégrer en 2016 le Conservatoire National Supérieur de Paris à l’unanimité dans la classe de Jacques Tys. Il suit aussi des cours de direction d’orchestre dans la classe de Nicolas Brochot au conservatoire d’Évry depuis 2014.

Passionné par l’orchestre, Nikhil est amené à se produire avec divers ensembles, tels que L’Orchestre de Chambre de Paris, l’Académie de l’Opera de Paris, la Sinfonietta de paris, L’académie des jeunes de l’orchestre national de Lyon, l’Orchestre atelier Ostinato dont il est membre depuis 2015. Il a pu jouer sous la baguette de Nicolas Brochot, Jean-François Verdier, Marc Minkowski, Antoine Marguier, Aurélien Azan Zelinski, Stephen Higgins, Jurek Dybal, Jean Sébastien Bereau ou encore Jean-Claude Casadesus

Également intéressé par la musique de chambre, Nikhil étoffe son apprentissage auprès de professeurs de renoms tels que Philippe Ferro, Christian Rivet, Michel Moragues, Jens Macmanama et David Walter

Nikhil Obtient un 3ème prix du concours de L’Association Française du Hautbois en 2014

Rebecka Neumann

Après avoir fait ses études au CRR de Cergy puis de Paris, elle rejoint la classe de Jacques Tys, hautbois solo de l'opéra de Paris, au CNSMDP en septembre 2017.

Lauréate du concours national de l'association française du hautbois en 2016, elle obtient en janvier 2019 le prix de la Chaise Mutin décerné par l'association des Zonta Club de France.

Très tournée vers l'orchestre, elle participe à la tournée 2018 de l'OFJ (orchestre français des jeunes) dirigé par Fabien Gabel. Elle est régulièrement sollicitée dans des orchestres tels que l'orchestre national de Lille, l'orchestre philharmonique de Radio France... et est depuis l'année 2020 hautbois solo de l'orchestre de la Garde Républicaine.

Elle a également eu plusieurs fois l'occasion de se produire en soliste, notamment dans le concerto de Strauss, de Marcello avec l'ensemble orchestral de Pau et le concerto de Mozart avec l'orchestre du festival Musique en Ré durant l'année 2019.

Rebecka s’intéresse par ailleurs à la musique de chambre et à l'enseignement : elle intègre en septembre 2018 la formation DE du CNSMDP qui permet d'enseigner, et obtient sa licence de musique de chambre à l'unanimité avec son quintette en juin 2019.

Gabriel Pidoux :

Violoniste jusqu’à ses 7 ans, Gabriel décide un jour de se reconvertir et s’affranchir enfin de la tradition familiale des instruments à cordes. Il commence donc le hautbois avec Hélène Devilleneuve et déroule ses études jusqu’au CNSM de Paris dans les classes de Jacques Tys et David Walter avant d’être désigné Révélation Soliste instrumental de l’année 2020 par les Victoires de la Musique Classique.

Durant ses études il est lauréat de plusieurs concours internationaux (IDRS, BeTheOne, Michel Spisak Oboe Competition…) et participe à de nombreuses académies avec des professeur de renoms comme Jean-Louis Capezzali ou Maurice Bourgue.

Curieux et intéressé par l’histoire de son instrument, Gabriel s’est aussi perfectionné dans l’études des hautbois anciens auprès d’Antoine Torunczyk et a co-fondé l’ensemble Sarbacanes, spécialisé dans la musique pour vents sur instruments d’époque, choisi cette année par le programme EEEMERGING+ pour se produire dans de nombreux festivals européens.

Au cours de ses projets, qui l’ont transporté de Ljubljana à Londres en passant par la Pologne et l’Espagne, Gabriel a eu l’occasion de se produire en soliste avec l’Orchestre des Pays de Savoie, le RTV Slovenia Symphony, le Prague Symphony Chamber… et au sein d’ensembles comme Gli Incogniti, La Fenice ou le Cercle de l’Harmonie.

En 2019, il obtient le 2ème prix au concours International de Prague, se perfectionne auprès de François Leleux et se produit dans de nombreux festivals notamment à Salon-de- Provence aux cotés d’Emmanuel Pahud, Gilbert Audin, Paul Meyer, David Guerrier et Benoît de Barsony.

Le hautbois n'étant que trop rarement entendu hors de l’orchestre, Gabriel a à cœur de proposer une nouvelle approche et une écoute plus singulière de cet instrument aux capacités infinies.

Date de dernière mise à jour : Lun 12 oct 2020